Indépendance de la Catalogne : un sujet qui divise même les familles

En Catalogne, le sujet de l'indépendance de la région est très sensible, parfois même jusqu'au sein des familles.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

À Barcelone, certains affichent leur camp à l'extérieur, mais à l'intérieur, mais si l'actualité est omniprésente, certains ont fait le choix de plus parler de politique. C'est le cas de Marta et ses deux enfants Alejandra et Carlos. Car Alejandra, avocate, est opposée à l'indépendance. "Si tu parles avec mes frères, ils te diront que je suis fasciste, car je défends l'unité de l'Espagne. Si tu parles avec mon mari, il te dira que je suis pour l'indépendance, car je suis pour que les deux parties discutent et que je défends le vivre ensemble", déplore-t-elle.

Un discours très attendu le 10 octobre

Carlos, analyste, penche, lui, pour la sécession si elle est bien négociée. "Je suis plus indépendantiste, car je ne vois pas de volonté du gouvernement espagnol de trouver une solution", explique-t-il. Marta, retraitée, partisane de la négociation, évite même désormais certains proches. Elle détaille : "J'essaie de ne pas croiser un grand nombre de personnes et de ne pas parler politique avec ma famille de Madrid. Ils ne comprennent rien de la Catalogne". Cette famille comme des milliers d'autres attend avec préoccupation la journée du 10 octobre. Le président de la région déclarera-t-il unilatéralement l'indépendance de la Catalogne ? Réponse demain à 18 heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants opposés à l\'indépendance de la Catalogne défilent dans la rue, le 30 septembre 2017, à Barcelone.
Des manifestants opposés à l'indépendance de la Catalogne défilent dans la rue, le 30 septembre 2017, à Barcelone. (PAU BARRENA / AFP)