Évry tourne la page Valls

Manuel Valls va se présenter aux élections municipales à Barcelone (Espagne). L'ancien Premier ministre va démissionner de son mandat de député en France. Certains le regrettent déjà à Évry (Essonne), quand d'autres évoquent une trahison. 

FRANCE 3

Sur le marché d'Évry (Essonne), l'annonce de la candidature du député Valls à la mairie de Barcelone (Espagne) divise les habitants. "J'estime que c'est une trahison ", lance un habitant. "C'est sa décision. Mais il manquera un peu ici ", pense un autre. Mercredi 25 septembre, à Barcelone (Espagne), le suspense aura été de courte durée. "Oui, je veux être le prochain maire de Barcelone", a lancé l'ancien Premier ministre français.

Des élections législatives partielles dans trois mois

Après trente ans de mandats successifs, Manuel Valls quitte la vie politique française pour en débuter une nouvelle en Catalogne. Mais à Évry, sa principale opposante, ne digère pas la manière de procéder. "Annoncer sa démission à des milliers de kilomètres de sa circonscription, je trouve que c'est du non-respect envers les électeurs. Il aurait dû annoncer sa démission avant sa candidature à Barcelone ", juge Farida Amrani, conseillère municipale d'opposition. Manuel Valls devrait quitter son fauteuil de député dans une semaine. Des élections législatives seront organisées à Évry d'ici trois mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manuel Valls, le 25 septembre 2018, à Barcelone (Espagne). 
Manuel Valls, le 25 septembre 2018, à Barcelone (Espagne).  (JOSEP LAGO / AFP)