Espagne : six dirigeants indépendantistes incarcérés vont être transférés en Catalogne

Le gouvernement de Madrid a accepté qu'ils soient emprisonnés dans des centres pénitentiaires dépendant du gouvernement de Catalogne.

Une manifestation de soutien aux indépendantistes catalans, à Barcelone le 11 novembre 2017.
Une manifestation de soutien aux indépendantistes catalans, à Barcelone le 11 novembre 2017. (LOLA BOU / ANADOLU AGENCY / AFP)

Six des neuf dirigeants indépendantistes catalans emprisonnés pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne vont être transférés vers des prisons de la région, a annoncé lundi 2 juillet le ministère espagnol de l'Intérieur. "Il est prévu que les six personnes poursuivies entrent entre mercredi et jeudi dans des centres pénitentiaires dépendant des services pénitentiaires du gouvernement de Catalogne", écrit le ministère dans un communiqué.

Tout en restant opposé à toute initiative qui mènerait vers l'indépendance de la Catalogne, le nouveau chef du gouvernement espagnol, le socialiste Pedro Sanchez, a adopté une approche plus conciliante que son prédécesseur. Il a appellé au dialogue et à la levée des contrôles financiers sur la région.

Pedro Sanchez doit rencontrer le président de la Généralité de Catalogne (la région autonome catalane), Quim Torra, le 9 juillet. Quim Torra a succédé à Carles Puigdemont, qui a fui l'Espagne après avoir déclaré l'indépendance de la Catalogne après le référendum. Carles Puigdemont se trouve actuellement en Allemagne. Madrid a demandé au gouvernement allemand son extradition.