Espagne : nuit de violence entre les indépendantistes catalans et les forces de l'ordre

À Barcelone, en Espagne, les indépendantistes catalans se sont mobilisés massivement vendredi 18 octobre pour soutenir leurs leaders condamnés à de la prison.

FRANCEINFO

Nuit de violence à Barcelone (Espagne). En fin de journée vendredi 18 octobre, les manifestants les plus radicaux font face aux forces de l'ordre. À l'aide de pioches, des individus masqués enlèvent des pavés pour les lancer contre des policiers. "À tous les séparatistes qui agissent en dehors de la loi, je leur rappelle que le crime pour agression sur personne dépositaire de l'autorité prévoit des peines pouvant aller jusqu'à six ans de prison", a indiqué le ministre de l'Intérieur espagnol, Fernando Grande-Marlaska.

Une grève générale pour impacter l'économie

Plus de 500 000 personnes ont répondu à l'appel des indépendantistes, qui dénoncent les condamnations à des peines de prison de leaders du mouvement séparatiste. Grâce à une journée de grève générale, les manifestants voulaient impacter directement l'économie touristique de cette région. Des trains et des vols ont été annulés, et le match entre le Real Madrid et Barcelone prévu le 26 octobre a été reporté. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants derrières une barricade enflammée, le 18 octobre 2019, à Barcelone.
Des manifestants derrières une barricade enflammée, le 18 octobre 2019, à Barcelone. (PAU BARRENA / AFP)