Cet article date de plus de trois ans.

Espagne : la nécessité d'un compromis face à Vox

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Espagne : la nécessité d'un compromis face à Vox
Franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Faute d'une majorité absolue, les socialistes espagnols vont devoir s'allier à l'extrême-gauche ou à la droite républicaine pour monter un gouvernement. 

Que faut-il retenir des élections législatives espagnoles qui se sont déroulées dimanche 10 novembre ? “Le PSOE n’attendait pas ce recul, car ces élections sont une répétition des élections du mois d’avril et le parti socialiste espagnol souhaitait ce scrutin. Il pensait sortir renforcé du vote, tant les sondages lui étaient favorables. Il va falloir trouver des alliances durables, car on ne peut pas imaginer d’autres élections dans les mois à venir”, estime Benoît Pellistrandi, historien et spécialiste de l’Espagne. En avril dernier, le PSOE avait déjà remporté les élections législatives, également sans majorité absolue.

Une alliance droite / gauche improbable comme unique solution ?

L’autre enseignement de ces élections, c’est la percée de l’extrême-droite : en avril, elle avait atteint 10% et récolté 24 sièges. “Cette fois, elle a atteint 15% et obtenu 52 sièges, si bien qu’elle devient la troisième force nationale politique espagnole. Elle a ‘gagné’ un million de voix en quelques mois, malgré une abstention en hausse”, analyse encore l’historien. Vox a profité de son fonds de commerce, la dénonciation de l’immigration, et fait quasiment jeu égal avec le Parti populaire (droite) en Andalousie. Le parti nationaliste devient même le premier parti dans la province de Murcie.

C’est un phénomène européen qui prouve une recomposition des droites. “Le Parti populaire paie ses affaires de corruption qui ont éclaté en 2018. Comme les socialistes ont essayé de raviver le souvenir frontiste pour rassembler la gauche, cela a favorisé un certain rassemblement autour de Vox”, continue Benoît Pellistrandi. Seule solution pour faire bloc face à Vox : une alliance, improbable, entre les socialistes et la droite.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.