Catalogne : tensions et affrontements autour du référendum interdit par Madrid

Le référendum organisé par les indépendantistes catalans et interdit par le gouvernement espagnol s'est déroulé ce dimanche 1er octobre dans un climat de tension extrême.

FRANCE 2

Le face à face était attendu, mais les images sont d'une rare violence. Des affrontements ont éclaté ce dimanche 1er octobre entre des militants indépendantistes catalans, qui organisaient un référendum, et les forces de l'ordre espagnoles chargées d'appliquer l'interdiction du scrutin voulue par le gouvernement. La police utilise matraques et balles en caoutchouc contre une foule qui avait reçu pour consigne de rester pacifique. Dans des dizaines d'écoles de Barcelone, des policiers casqués investissent les lieux alors qu'à l'intérieur le vote interdit par Madrid est en cours. La police saisit les urnes de force : ici, une seule a pu être sauvée.

90 blessés parmi les votants

Parmi les votants, on compte au moins 90 blessés en début de soirée. D'abord empêché par la fermeture de son bureau de vote, le président catalan a pu voter dans un bureau voisin pour une image forte en symbole. Malgré les affrontements, des milliers de Catalans ont pu se rendre aux urnes, urnes livrées au dernier moment et protégées comme des trésors, entourées par une haie d'honneur. Pour les partisans de l'indépendance, le moment est historique. La foule se presse, nombreuse, dans les bureaux de vote. Pour beaucoup, parvenir à glisser un bulletin dans l'urne est déjà une victoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un partisan du référendum d\'indépendance en Catalogne face à un policier espagnol, le 1er octobre 2017 à Barcelone. 
Un partisan du référendum d'indépendance en Catalogne face à un policier espagnol, le 1er octobre 2017 à Barcelone.  (ALBERT GEA / REUTERS)