Catalogne : "Mariano Rajoy a offert à la république catalane la confirmation de [sa] légitimité", selon Gérard Onesta

Gérard Onesta, président du bureau de l’assemblée du conseil régional d’Occitanie a réagi sur franceinfo vendredi à la "victoire incontestable du camp indépendantiste" la veille, aux élections en Catalogne. 

Des indépendantistes catalans le 21 décembre 2017 à Barcelone. 
Des indépendantistes catalans le 21 décembre 2017 à Barcelone.  (TETSU JOKO / YOMIURI)

Les indépendantistes catalans ont conservé jeudi 21 décembre leur majorité au parlement régional. "Mariano Rajoy, paradoxalement, a offert à la république catalane la confirmation de [sa] légitimité", a réagi sur franceinfo Gérard Onesta, président du bureau de l’assemblée du conseil régional d’Occitanie et ex-vice-président du Parlement européen, qui a suivi cette élection en tant qu'observateur international. Les trois formations indépendantistes disposent de la majorité absolue au parlement régional, avec 70 sièges sur 135.

Une "très vieille histoire"

Avec cette "victoire incontestable du camp indépendantiste, la république sort extrêmement renforcée. Si le ridicule tuait, le palais de la Moncloa, la résidence officielle de Mariano Rajoy, serait en deuil aujourd'hui." a-t-il continué. 

Gérard Onesta a rappellé que le processus vers l'indépendance "ne s'est jamais arrêté. Au XXe siècle, sur les 12 présidents qui ont présidé la Generalitat, 7 ont dû partir en exil, 5 ont connu la prison, l'un d'eux a même été exécuté. Donc, on voit bien que c'est une très vieille histoire. Je pense que le camp indépendantiste va être beaucoup plus uni qu'on ne le dit." Pour Mariano Rajoy, "l'idée même que l'Espagne pourrait se fracturer ne rentre pas dans son logiciel".