Affrontements à Barcelone : 180 blessés après une nuit de violences

Des scènes d'une rare violence se sont déroulées à Barcelone (Espagne) dans la nuit du 18 au 19 octobre. Depuis six jours, des manifestants contestent la condamnation de dirigeants indépendantistes à de lourdes peines de prison.

France 2

Des barricades en flammes et des échanges de projectiles entre manifestants catalans et forces de l'ordre. Dans la nuit du 18 au 19 octobre, Barcelone avait des airs de guérilla urbaine. Plus de 180 personnes ont été blessées, 83 manifestants ont été interpellés. Le Premier ministre l'a répété : il restera ferme face aux casseurs. "La règle est très claire, il n'y aura pas de place pour l'impunité pour les actes de vandalisme que nous avons vus", explique Pedro Sanchez.

Un nouvel appel à manifester dans la soirée

Les débordements ont commencé vendredi 18 octobre dans l'après-midi, en marge d'une nouvelle manifestation qui a rassemblé plus de 525 000 Espagnols, mobilisés contre la condamnation allant jusqu'à 13 ans de prison de dirigeants indépendantistes, qui ont participé à la tentative de sécession catalane il y a deux ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des heurts ont éclaté en marge d\'une manifestation d\'indépendantistes catalans, le 16 octobre 2019, à Barcelone (Catalogne).
Des heurts ont éclaté en marge d'une manifestation d'indépendantistes catalans, le 16 octobre 2019, à Barcelone (Catalogne). (JEROME GILLES / NURPHOTO / AFP)