Feuilleton : Belchite, village fantôme et mémoire de la guerre civile espagnole

Aujourd'hui, dans son feuilleton sur les villes fantômes, France 2 vous emmène à Belchite, un village mémoire de la guerre civile espagnole.

FRANCE 2

C'est une plongée dans les heures sombres de l'Histoire. Un village espagnol martyr de la guerre civile espagnole, où rien n'a bougé depuis 1937. Sur les façades abîmées, les stigmates des combats sont encore visibles. Au coeur de l'Aragon, voici Belchite et ses ruines, hantées par les fantômes du passé. Feliza avait 11 ans en 1937. Au bras de sa petite fille, elle revient dans son enfance. "Il n'y avait pas d'électricité. Ma mère me disait 'quand il commence à faire nuit, tu rentres à la maison !". À 92 ans, les souvenirs sont intacts. "Ça me remue de revenir ici, de revoir ma maison. On était 8 frères et soeurs, on a tous été séparés."

13 jours de combat, 5 000 morts

À chaque pas, une histoire à transmettre, et l'ombre de la guerre, celle dont Feliza n'aime pas parler. Ses parents ont été arrêtés ici. "Ça a été un désastre, 13 jours sans arrêt. J'entends encore les coups de fusil, le son des exécutions." Un village devenu lieu de mémoire. Fin août 1937, Belchite est bombardé. Les partisans de Franco affrontent les Républicains espagnols. 13 jours de combat en pleine rue, 5 000 morts. Les Nationalistes sont en train de prendre l'avantage. À la fin de la guerre, Franco veut faire de ces ruines un témoignage, espérant dénoncer les exactions de ses adversaires et masquer les crimes commis par son propre camp. Le village est laissé en l'état. Depuis peu, des visites guidées ravivent la mémoire des lieux. Elles ont attiré 30 000 personnes l'an dernier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Belchite, village fantôme et mémoire de la guerre civile espagnole 
Belchite, village fantôme et mémoire de la guerre civile espagnole  (FRANCE 2)