Espagne : le chef de Podemos, Pablo Iglesias, va quitter le gouvernement

L'actuel vice-président du gouvernement socialiste de Pedro Sanchez veut se présenter aux élections régionales à Madrid. Il sera remplacé par l'actuelle ministre du Travail Yolanda Diaz.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le chef de Podemos, Pablo Iglesias, le 15 avril 2020 à Madrid. (ANDRES BALLESTEROS / EFE / AFP)

Séisme dans le gouvernement espagnol. Le chef de la gauche radicale de Podemos, Pablo Iglesias, a surpris l'Espagne en annonçant lundi 15 mars qu'il quittait un gouvernement en proie à des tensions. "Je vais me présenter aux élections du 4 mai dans la région de Madrid", a justifié Pablo Iglesias, ancien professeur de sciences politiques de 42 ans, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux.

"J'ai transmis à Pedro Sanchez ma décision de quitter mon poste au sein du gouvernement quand commencera la campagne électorale."

Pedro Iglesias

dans une vidéo

A Montauban, dans le sud-ouest de la France, où il participait à un sommet avec Emmanuel Macron, le chef du gouvernement espagnol, le socialiste Pedro Sanchez, a souhaité "bonne chance [à Pablo Iglesias] dans sa nouvelle aventure politique".

Fondateur et numéro un de Podemos depuis sa création en 2014, Pablo Iglesias a en outre indiqué que l'actuelle ministre du Travail, Yolanda Diaz, le remplacerait à la vice-présidence du gouvernement et comme candidate du parti lors des prochaines législatives, prévues en 2023.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.