Espagne : 500 000 manifestants pour les droits des femmes

Un demi-million de personnes sont descendues dans les rues vendredi 8 mars à l'occasion de la Journée des droits des femmes. C'est un énorme succès.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Une marée violette, couleur du féminisme, submerge les rues de Madrid, en Espagne. 350 000 personnes ont soutenu, vendredi 8 mars, dans les rues de la capitale, cette deuxième grève féministe suivie par près de 6 millions de travailleurs espagnols. En tête de cortège, on retrouve des ministres du gouvernement socialiste, le plus féminin de l'histoire du pays. À deux mois des élections législatives, ces manifestants redoutent l'émergence de Vox, ce nouveau parti d'extrême droite qui veut abolir la loi contre les violences domestiques.

Une contre-manifestation prévue dimanche

À Barcelone aussi, quelque 200 000 manifestants, femmes et hommes, de tous âges se sont mobilisés. "J'espère que quand elle sera grande, on n'aura plus besoin de manifester", explique un jeune père en parlant de sa fille qu'il tient aux bras. "Parce qu'il y aura une égalité à 100% entre les hommes et les femmes". En réaction, des associations catholiques antiféministes et anti-avortement appellent à une contre-manifestation dimanche 10 mars à Madrid, deux jours après cette très forte mobilisation des Espagnols pour les droits des femmes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Espagne : les espagnoles étaient en grève générale, et manifestant ici à Madrid pour la journée internationale des droits des femmes, le 8 mars 2019. 
Espagne : les espagnoles étaient en grève générale, et manifestant ici à Madrid pour la journée internationale des droits des femmes, le 8 mars 2019.  (BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY / AFP)