En Espagne, bientôt une application pour mesurer le partage des tâches ménagères

A partir de cet été ou au plus tard en septembre, les Espagnols pourront utiliser une application pour calculer le temps que chacun passe à réaliser des tâches ménagères. C'est une proposition du gouvernement visant à renforcer l'égalité entre les femmes et les hommes.
Article rédigé par franceinfo, Mathieu de Taillac
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Selon une étude de l’institut national espagnol des statistiques, publiée en décembre 2022, 45,9 % des femmes interrogées affirment s’occuper de la majorité des tâches ménagères. Seuls 14,9 % des hommes ont donné une réponse similaire. (JEAN-LUC FLEMAL / MAXPPP)

L’égalité entre les femmes et les hommes à la maison est un grand combat que l’Espagne entend faire atterrir sur le terrain le plus pragmatique. Pour aider à mesurer le partage de tâches ménagères, le gouvernement de gauche va proposer une application mobile qui calculera le temps que passent monsieur, madame, les enfants, les colocataires ou les compagnes et compagnons à astiquer les cuivres ou à penser à la planification des repas et des rendez-vous chez le pédiatre. Cette initiative est diversement accueillie. 

>> Égalité femmes-hommes : salaires, charge mentale... Les inégalités perdurent

La secrétaire d'Etat espagnole à l'Égalité, Ángela Rodríguez, a présenté cette proposition pour lutter contre les inégalités domestiques à Genève, devant un Comité des Nations unies contre les discriminations faites aux femmes. "C’est une application qui va permettre de comptabiliser le temps que chacun investit dans les tâches domestiques", indique-t-elle. 

"Il va falloir qu’on soit audacieux dans le type de tâches que l’on compte parce qu’on connait tous cette personne qui nous dit : 'Je m’occupe de ranger la cuisine !' Sauf que ranger la cuisine, ça peut prendre 20 minutes mais pour pouvoir le faire, il a fallu que quelqu’un d’autre aille acheter une éponge, un produit vaisselle, que quelqu’un décide du jour où l’on mange du poisson… Cette charge mentale repose presque toujours sur les femmes, c’est ce que disent les sondages", explique la secrétaire d'Etat espagnole à l'Égalité. 

>> Parité femmes-hommes : les entreprises espagnoles devront publier les écarts de salaires

L’application sera gratuite et devrait être proposée aux Espagnols à partir de l’été ou au plus tard, en septembre. Elle sera téléchargeable volontairement et comptera sur la sincérité des utilisateurs. Pourtant, cette initiative a ses détracteurs. Certains trouvent que la somme d’un peu plus de 200 000 euros, proposée par appel d'offres aux programmateurs, est trop élevée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.