Cet article date de plus de trois ans.

Attentats en Catalogne : ce que l'on sait des quatre suspects arrêtés

Trois personnes ont été interpellées à Ripoll, dans le nord de la Catalogne, et une à Alcanar, dans le sud de la région autonome.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
La camionnette utilisée dans un attentat sur La Rambla, à Barcelone (Catalogne, Espagne), est enlevée par la police, le 17 août 2017. (JOSEP LAGO / AFP)

Une attaque terroriste a fait au moins 13 morts et une centaine de blessés, dont 26 Français, lorsqu'une camionnette a foncé sur la foule à Barcelone (Catalogne, Espagne), jeudi 17 août. Quelques heures plus tard, une seconde attaque à la voiture bélier a fait un mort et plusieurs blessés à Cambrils, une station balnéaire du sud de la Catalogne. Les assaillants avaient une hache et des couteaux, et portaient de fausses ceintures explosives, selon la police catalane. Les Mossos d'Esquadra, la police régionale, ont annoncé avoir arrêté quatre suspects en relation avec ces deux attentats. Franceinfo revient sur ce que l'on sait de ces individus.

>> Attentats en Catalogne : suivez l'évolution de l'enquête dans notre direct

Un Marocain arrêté alors qu'il venait déclarer le vol de ses papiers

Un premier suspect a été arrêté jeudi soir à Ripoll, dans le nord de la Catalogne, non loin de la frontière française, alors qu'il venait déclarer le vol de ses papiers d'identité au commissariat. La photo de Driss O. avait été diffusée plus tôt dans la soirée par les autorités, qui le présentaient comme auteur présumé de l'attentat à Barcelone, indique La Vanguardia (en espagnol). Selon le maire de Ripoll, Jordi Munell, l'homme n'est en réalité pas le conducteur du véhicule qui a foncé sur la foule. Ce dernier est toujours activement recherché par la police.

Les Mossos ont placé Driss O. en garde à vue, afin de déterminer pourquoi l'homme n'a pas signalé le vol plus tôt. Les enquêteurs soupçonnent son frère cadet, Moussa O., d'avoir subtilisé ses papiers et d'être impliqué dans l'attaque. Ce jeune homme de 18 ans réside à Barcelone. "Nous cherchons Moussa O., mais pour le moment nous ne savons pas s'il est le conducteur de la camionnette. C'est la cible de nos recherches", expliquait la police, vendredi 18 août. Mais en fin de journée, il a été indentifiée comme une des cinq personnes tuées par la police après l'attaque de Cambrils, dans la nuit de jeudi à vendredi.

Un Espagnol détenu après une explosion à Alcanar

Le deuxième suspect interpellé jeudi soir est un ressortissant espagnol, né à Melilla, une enclave espagnole située dans le nord du Maroc. Selon le quotidien La Vanguardia (en espagnol), cet homme aurait été blessé mercredi dans l'explosion d'une maison à Alcanar, à 200 km au sud de Barcelone. Il a été arrêté dans cette même ville, jeudi soir.

L'explosion à Alcanar a fait un mort, qui se trouvait dans la maison, et sept blessés. Elle est due à une "accumulation de gaz" dans une habitation, selon les pompiers cités par El Pais (en espagnol). Deux personnes se trouvaient dans le logement au moment de la déflagration. Le souffle, entendu à plusieurs kilomètres à la ronde, a également causé des dégâts dans plusieurs habitations voisines de la maison. Une vingtaine de bonbonnes de butane et de propane ont été retrouvées dans le logement, ajoute El Pais. "Nous soupçonnons [les occupants] d'avoir préparé un engin explosif", a précisé un porte-parole des Mossos. 

Les policiers catalans ont établi une connexion "claire" entre l'explosion à Alcanar et l'attentat de Barcelone, rapporte La Vanguardia. Ils soupçonnent les terroristes d'avoir voulu utiliser les bonbonnes de butane lors de l'attaque sur La Rambla, a précisé une source proche de l'enquête au quotidien. La police émet l'hypothèse qu'il y aurait eu deux cellules terroristes, une opérationnelle et une logistique. 

Deux nouvelles interpellations à Ripoll

Un troisième suspect a été arrêté à Ripoll, a annoncé le ministre catalan de l'Intérieur, Joaquim Forn, vendredi, dans la matinée. Cet individu "est lié aux attaques" de Barcelone et Cambrils, ont précisé les forces de l'ordre sur Twitter. La police n'a pas donné plus de détails sur l'identité du suspect.

Quelques heures plus tard, la police catalane a annoncé l'arrestation d'un quatrième suspect, lui aussi à Ripoll.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.