Cet article date de plus de six ans.

Vidéo Polémique : plus on pollue l'eau, moins on est taxé

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Un rapport de la Cour des comptes dénonce le déséquilibre entre ce que paient les consommateurs d'eau et ce que paient les agriculteurs et les industriels sur la pollution de l'eau.

C'est un rapport sulfureux que celui rendu par la Cour des comptes ce mardi 10 février. Il pointe un déséquilibre entre les particuliers d'une part, et les agriculteurs et les industriels d'autre part. Les premiers paient 87% des taxes sur la pollution de l'eau alors que les seconds ne règlent que 13%. En clair : plus on pollue, moins on est taxé.
C'est ce qu'a constaté Marc Doyen. En 20 ans, ce particulier a divisé par deux sa consommation d'eau. "Mais ma facture continue de monter !", confie-t-il à France 3.

"Un système pervers"

La ministre de l’Écologie Ségolène Royal reconnaît que le principe pollueurs/payeurs, instauré en 2006, fonctionne mal : "Il y a de gros lobbys qui sont à l'oeuvre, bien évidemment (...). C'est un système du coup pervers parce que moins on paie de taxes, moins on a envie de dépolluer, et c'est le consommateur qui paie".
Benoît Hartmann, porte-parole de France Nature Environnement, s'insurge : "La redevance est totalement dévoyée parce que dans les agences de l'eau, les agriculteurs pèsent beaucoup sur les décisions. Et donc, très souvent, on a des décisions qui sont favorables aux pollueurs plutôt qu'aux pollués".
Le gouvernement plaide pour une reprise en main de la politique de l'eau.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.