VIDEO. "Les solutions pour la planète sont devenues rentables", salue Bertrand Piccard au sommet ChangeNOW

Le fondateur de la Fondation Solar Impulse était l'invité du sommet qui se tient à Paris de jeudi à samedi.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Mettre en relation les grandes entreprises avec des start-ups qui développent des solutions pour protéger la planète : tel est l'objectif du sommet ChangeNOW qui se tient au Grand Palais, à Paris, du 30 janvier au 1er février. Au programme de ces deux jours, des échanges et des tables rondes entre décideurs, entrepreneurs et personnalités engagées pour la transition écologique

Parmi les participants, Bertrand Piccard s'enthousiasme de voir se parler des personnes issues de milieux différents. Une raison à cela : "Les solutions pour la planète sont devenues rentables. C'est une bonne nouvelle. On peut parler le même langage que ceux qu'on veut convaincre, en parlant de création d'emplois et de rentabilité." 

Pour l'explorateur et entrepreneur suisse, fondateur de la Fondation Solar Impulse, une révolution est à l'œuvre concernant les solutions pour ralentir le réchauffement planétaire ou une meilleure gestion des ressources naturelles : "Il y a dix ans, on aurait juste dit qu'elles existent. Mais aujourd'hui, on peut dire qu'elles sont applicables et qu'elles peuvent entrer dans ce qu'on appelle la 'croissance qualitative', là où on fait de l'argent et on crée des emplois en remplaçant ce qui pollue par ce qui protège l'environnement."

"Il est important d'encourager" ces initiatives

Face à lui, Enrique Lopez, responsable de l'intelligence artificielle (IA) chez Microsoft, cite l'exemple d'un éleveur qui a réussi à produire du lait avec une qualité nutritionnelle toujours supérieure et un impact environnemental toujours plus faible, grâce à des schémas sur les pratiques agricoles obtenus grâce à l'IA.

Avec sa fondation, Bertrand Piccard encourage ce genre d'initiatives. Son institution décerne des labels à des entreprises dont les solutions pour préserver la planète "peuvent être commercialisées, sont rentables et protègent l'environnement". Il cite notamment des entreprises qui "utilisent des déchets pour fabriquer des plastiques", ou d'autres qui recyclent les déchets de plastique "pour faire des cires industrielles et des solvants"

Ces filières, dit-il, peuvent rapporter de l'argent et créer des emploi "si elles peuvent se développer avec des réglementations intelligentes, qui les encouragent, et avec des investissements". Selon lui, il est important "qu'on les encourage, qu'on les promeuve, qu'on en parle dans les médias et dans les réunions politiques et institutionnelles". Ce qu'il s'attache à faire notamment au sommet ChangeNOW, qui se déroule jusqu'à samedi. 

Bertrand Piccard sur le plateau de Franceinfo au sommet ChangeNOW, à Paris, le 30 janvier 2020.
Bertrand Piccard sur le plateau de Franceinfo au sommet ChangeNOW, à Paris, le 30 janvier 2020. (FRANCEINFO)