Cet article date de plus de douze ans.

Vendredi était jour national de deuil à Haïti, à la mémoire des quelque 217.000 victimes du tremblement de terre

"Haïti ne périra pas, Haïti ne doit pas périr", a déclaré vendredi le président haïtien René Préval lors d'une cérémonie marquant le premier mois depuis le tremblement de terre dévastateur qui a fait plus de 217.000 morts dans la région de Port-au-Prince.On estime le nombre de réfugiés à environ 1,2 million.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Petionville, en Haïti, le 11 février 2010 (AFP/THONY BELIZAIRE)

"Haïti ne périra pas, Haïti ne doit pas périr", a déclaré vendredi le président haïtien René Préval lors d'une cérémonie marquant le premier mois depuis le tremblement de terre dévastateur qui a fait plus de 217.000 morts dans la région de Port-au-Prince.

On estime le nombre de réfugiés à environ 1,2 million.

Jeudi, une lourde pluie tropicale, la première depuis le tremblement de terre de magnitude 7, a compliqué davantage la vie de ces habitants réfugiés sous des bâches ou des planches et qui appréhendent l'arrivée de la saison des cyclones. D'autant queont averti les météorologues américains, pointant du doigt la vulnérabilité d'Haïti.

Au Champ de Mars, Démosthène Wisler, 23 ans, montrait jeudi son refuge: des piquets surmontés de bâches mal arrimées, sur un sol qui n'était plus qu'une mare de boue. "Nous avons été tout mouillés. J'ai été réveillé et je n'ai pas pu me rendormir", a-t-il expliqué à l'AFP après avoir manifesté pour réclamer des tentes aux autorités.

50.000 familles ont eu des matériaux pour se fabriquer un toit
Quelque 50.000 familles, soit environ 272.000 personnes, ont reçu jusqu'ici des matériaux pour se fabriquer eux-mêmes un toit, selon le Bureau de coordination des affaire humanitaires de l'ONU (Ocha). Les dirigeants de l'UE, réunis à Bruxelles, ont appuyé jeudi le lancement d'une opération d'assistance militaire européenne pour fournir des abris aux sinistrés. Selon Lutz Güllner, porte-parole de la chef de la diplomatie de l'UE Catherine Ashton à l'origine de cette initiative, il faudra "de 10 à 15 jours" pour que l'opération débute sur le terrain. "Le besoin le plus urgent est de fournir des abris. La priorité demeure de sauver des vies humaines et d'aider le peuple haïtien à surmonter ce terrible désastre. La phase d'urgence n'est pas encore terminée", avait indiqué Mme Ashton dans une déclaration écrite.

La Commission européenne a par ailleurs annoncé qu'elle prévoyait d'allouer 90 millions d'euros supplémentaires d'aide humanitaire d'urgence, ce qui porte désormais à 609 millions d'euros l'aide européenne à Haïti. Quant à l'émissaire de l'ONU pour Haïti, l'ancien président américain Bill Clinton, qui avait annoncé la semaine dernière l'arrivée de plusieurs milliers de tentes supplémentaires au cours des prochains jours, il a subi une opération de chirurgie cardiaque jeudi à New York. Il devrait, selon son cardiologue, quitter l'hôpital dès vendredi et pourrait reprendre ses activités lundi.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.