VIDEO. Elle surfe sur la Seine pour défendre le climat : Alison Teal, l'"Indiana Jones au féminin"

Avec son surf rose, cette Hawaïenne parcourt le globe pour sensibiliser les populations aux dangers qu'encourt notre planète. Elle a fait étape à Paris samedi 23 septembre.

Voir la vidéo

Les îles-poubelles aux Maldives, les eaux usées au Mexique… Pour défendre la protection de l’environnement, Alison Teal enfourche son surf et parcourt le monde.  Cette Hawaïenne de 30 ans n’arrête pas et sensibilise l’opinion dans des vidéos diffusées sur son site Alison’s Adventures. Samedi 23 septembre, elle a plongé dans la Seine pour soutenir l’accord de Paris, qui vise à contenir sensiblement le réchauffement climatique, quatre mois après le retrait des Etats-Unis annoncé par Donald Trump.

Elle ne veut pas aller sur Mars

Devant la tour Eiffel, elle a envoyé un message au président américain. "J’espère que nous allons tous embarquer pour protéger ce monde et sauver cette beauté pour les générations futures", a-t-elle déclaré. Inquiète, celle que le magazine Time a surnommée l’"Indiana Jones au féminin" veut préserver la planète parce qu’elle ne veut pas avoir, à l'avenir, à surfer sur Mars. "J’ai entendu dire que les vagues y étaient très mauvaises", a-t-elle affirmé. 

La surfeuse américaine Alison Teal a plongé dans la Seine samedi 23 septembre pour soutenir l\'Accord de Paris sur le climat
La surfeuse américaine Alison Teal a plongé dans la Seine samedi 23 septembre pour soutenir l'Accord de Paris sur le climat (OLIVIER MORIN / AFP)