VIDEO. En phase terminale, Dewayne Johnson intente un procès contre Monsanto

L’Américain Dewayne Johnson est atteint d'un cancer en phase terminale. Il a pulvérisé du glyphosate durant deux ans pour lutter contre les mauvaises herbes. Il est passé ce lundi 23 juillet devant le tribunal, après avoir entamé une procédure contre Monsanto qui produit ce pesticide.

Voir la vidéo
BRUT

Le premier procès d’un homme contre Monsanto

Dewayne Johnson est à l’origine du premier procès intenté au géant de l’agrochimie Monsanto, qu’il accuse d’être responsable de sa maladie. À 46 ans, il est atteint d’un cancer en phase terminale.

Ce qui est le plus frustrant, c'est qu'il va mourir

Avocat de Dewayne Johnson

"Il les a appelés en Novembre 2014, et ils ne l'ont même pas rappelé. On dirait que c’est… Ils auraient pu faire quelque chose et ils n’ont rien fait", poursuit-il.

En 2012, Dewayne Johnson est embauché par une école californienne pour s’occuper des espaces verts. Il vaporise 20 à 30 fois par an plusieurs centaines de litres de l’herbicide RoundUp sur les terrains de sport. “S’ils l'avaient seulement prévenu, ils n'avaient pas à dire que leur produit cause le cancer.(…) S'ils avaient juste mis cet avertissement, son médecin l'aurait su, il l'aurait su, et il aurait arrêté l'épandage“, explique l’avocat.

Deux ans plus tard, inquiet suite à une éruption cutanée, il consulte un dermatologue. Le diagnostic tombe : il est atteint d’un lymphome non hodgkinien qui affecte les globules blancs et provoque notamment de graves lésions de la peau. Dans cette affaire, Monsanto pourrait être condamné à verser plusieurs millions de dollars de dommages et intérêts à la famille de Dewayne Johnson.

Aux États-Unis, 4 000 plaintes ont été déposées contre Monsanto. Depuis 2015, le glyphosate, principale composante du RoundUp, est classé "cancérigène probable" par l'Organisation mondiale de la Santé.