Pesticides : quand la population tente de raisonner les vignerons

Dans le sud-ouest, de nombreux villages sont touchés par les pesticides. C’est notamment le cas de Listrac-Médoc, en Gironde. En cause, les nombreux produits pulvérisés par les viticulteurs. Les habitants tentent de leur faire changer leurs habitudes.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C’est une carte inquiétante. L’association Générations futures a dévoilé la carte des villes exposées aux pesticides. La Gironde est particulièrement touchée, en raison du grand nombre de vignes. A Listrac-Médoc par exemple, une habitante, dont la maison est entourée par les vignes a dû prendre des mesures pour se protéger lors des épandages. Sur le côté de sa terrasse, elle a fait installer une double protection vitrée.

L'engagement citoyen

Le village de 2 600 habitants fait face à 500 hectares de vignes. Autant dire qu’elles sont présentes partout, et avec elles les pesticides utilisés par les viticulteurs. Marie-Lys Bibeyran, militante de "Générations futures" a recensé les périodes et les lieux d’épandage pour faciliter la vie des habitants. Elle fait notamment signe à des viticulteurs une charte où ils s’engagent au minimum 24 heures avant la pulvérisation à prévenir les riverains concernés.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.