Monsanto : le glyphosate en France

En France, si quelques plaintes ont été déposées contre Monsanto et le manque de prévention autour du glyphosate, le combat judiciaire est souvent très difficile.

Voir la vidéo
France 2

Les choses s'apprêtent-elles à évoluer pour les combattants du glyphosate ? Alors qu'aux États-Unis, un jardinier atteint d'un cancer vient de gagner son procès contre le géant Monsanto, les plaintes sont rares en France. Sur le plateau du journal de 13 Heures, la journaliste Lilya Melkonian explique : "Récemment, une famille a lancé une plainte contre le glyphosate de Monsanto. Les parents accusent le produit du handicap de leur fils Théo et considèrent ne pas avoir été informés sur les risques de malformation. Mais le combat judiciaire devrait prendre du temps. C'est ce qui s'est produit avec Paul François : il n'a pas attaqué le glyphosate, mais un autre produit Monsanto. L'agriculteur a gagné en 2012 et en 2015, mais la Cour de cassation a annulé la décision, il y aura donc un autre procès."

La fin totale du glyphosate en France ?

Un bras de fer oppose les écologistes et les agriculteurs sur la fin du glyphosate en France. La journaliste poursuit : "Le président Macron s'était engagé à la fin du glyphosate, mais l'Europe l'a autorisé pour cinq ans. Le gouvernement renonce donc à une date limite. Pour les collectivités, son utilisation est interdite depuis 2017 dans les espaces ouverts au public. Dès 2019, son utilisation sera également proscrite pour les particuliers."

Le JT
Les autres sujets du JT
Au moins 1 500 ont défilé à Rennes (Ille-et-Vilaine), samedi 23 mai. 
Au moins 1 500 ont défilé à Rennes (Ille-et-Vilaine), samedi 23 mai.  (CITIZENSIDE / KÉVIN NIGLAUT / AFP)