"La France va être le premier pays au monde à sortir du glyphosate", assure Didier Guillaume

Une sortie à 100% n'est pour autant pas certaine pour le ministre de l'Agriculture, invité mardi de franceinfo.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"La France va être le premier pays au monde à sortir du glyphosate", a affirmé mardi 21 mai sur franceinfo Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation. "L'Union européenne a dit cinq ans. Emmanuel Macron dit trois ans", précise-t-il.

Une sortie à 100% n'est pour autant pas certaine : "Nous avons toujours dit que s'il n'y a pas de possibilités pour 100% des agriculteurs d'en sortir, alors on ne laissera personne sans solution. C'est pour ça que nous mettons 71 millions d'euros sur la recherche avec ma collègue Frédérique Vidal [ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation], que l'Inra et que tous les instituts travaillent pour les alternatives au glyphosate".

La France sera le premier pays au monde à faire la transition agro-écologique, à quitter le glyphosate et à baisser l'utilisation des pesticides. C'est une grande fierté.

Didier Guillaume

à franceinfo

"Depuis 50 ans, on a dit aux agriculteurs : 'Produisez ! Produisez ! Produisez ! Nourrissez l'Europe, nourrissez la France et mettez des produits !' Notre agriculture française aujourd'hui est la plus durable du monde malgré l'utilisation de ces pesticides. Et l'alimentation française est sûre, saine. Maintenant, il faut changer de modèle : il faut passer du quantitatif du XXe siècle au qualitatif du XXIe siècle", prône Didier Guillaume qui ajoute que "c'est la feuille de route donnée par le président de la République".

Didier Guillaume figure dans les "fichiers Monsanto", ces documents confidentiels d'agences de communication travaillant pour Monsanto qui classaient les leaders d'opinion en fonction de leur position sur le glyphosate. Il s'enorgueillit d'avoir été recensé dans la catégorie "défavorable aux produits phytosanitaires", une "médaille au revers de sa veste", dit-il, reflet de "tout son engagement politique depuis des années qui fait de son département [la Drôme] le premier département bio de France, le premier département anti-OGM de France".

Didier Guillaume, le 21 mai 2019 sur franceinfo.
Didier Guillaume, le 21 mai 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)