EN IMAGES. Glyphosate, agent orange, PCB... Les ravages de Monsanto dénoncés par un photographe français

Mathieu Asselin s’est particulièrement intéressé aux PCB et à l’agent orange. Des Etats-Unis au Vietnam, il a enquêté sur les ravages de ces puissantes molécules, toutes deux commercialisées par Monsanto, le géant mondial de l’agrochimie.

Présentée dans le cadre des Rencontres photographiques d'Arles l’été dernier, Monsanto : une enquête photographique résonne étrangement dans l’actualité, tandis que l’Europe s’interroge sur une interdiction, à plus ou moins long terme, du glyphosate. Car ce puissant herbicide, mis au point dans les années 1970 par des scientifiques de la firme américaine, fait partie d'un panel de produits déjà mis en cause pour leur dangereuse toxicité.

1|10
Pendant cinquante ans, les PCB (polychlorobiphényles), des hydrocarbures dérivés du biphényle, ont été largement utilisés en pétrochimie pour leurs diverses propriétés. On en retrouvait dans les liquides réfrigérants, les lubrifiants, les plastiques, les peintures, les encres ou les papiers. Reconnus hautement toxiques, ils sont interdits en France depuis 1987.  MATHIEU ASSELIN
2|10
A Anniston (Alabama, Etats-Unis), l’usine Monsanto a fabriqué, entre 1929 et 1971, 308 000 tonnes de PCB. Parmi elles, 27 tonnes se sont répandues dans l’atmosphère, 810 tonnes ont été déversées dans le canal de la ville et 32 000 tonnes de déchets ont été déposées dans une décharge à ciel ouvert, quasiment en pleine ville. MATHIEU ASSELIN
3|10
En 2002, à l’issue d’une action judiciaire collective, Monsanto est reconnu coupable d’avoir pollué "le territoire d’Anniston et le sang de sa population avec les PCB" et condamné à verser 700 millions de dollars de dommages et intérêts. Mais dans cette ville moyenne du sud des Etats-Unis, le taux moyen de PCB est 27 fois supérieur à la moyenne nationale. On sait aujourd'hui que cette concentration est responsable de nombreuses maladies, dont le diabète et les difficultés respiratoires dont souffrent de nombreux habitants, comme David Roddick. MATHIEU ASSELIN
4|10
Avec ses centaines de maisons abandonnées, Anniston a désormais des allures de ville fantôme. MATHIEU ASSELIN
5|10
La firme Monsanto est également à l’origine de l'agent orange, un herbicide à base d’acide dont la nocivité est comparable à une arme chimique. Il a été déversé entre 1959 et 1971 par l’armée américaine sur les forêts au sud du Vietnam. Née avec plusieurs doigts et une partie de la jambe droite manquants, Heather Bowser se décrit comme une "enfant de l’agent orange". MATHIEU ASSELIN
6|10
C’est son père, Bill Morris, qui s’est trouvé en contact avec l’agent orange en combattant au Vietnam. Durant son service, il était en poste dans des zones aspergées de ce pesticide. MATHIEU ASSELIN
7|10
Kelly L. Derricks est la fille d'un vétéran mort en 1982 à l’âge de 37 ans des suites de l’exposition à l’agent orange lors de ses deux périodes de service au Vietnam. Parmi une liste de 32 pathologies soupçonnées d’être liées aux effets intergénérationnels de l’agent orange, elle souffre d’insuffisance rénale chronique, de la maladie de Crohn, d’insuffisance surrénalienne primaire, d’hyperplasie congénitale des surrénales, de cystite interstitielle et de discopathie dégénérative. En 2000, elle a été reconnue invalide permanente et a dû cesser son activité de psychothérapeute. MATHIEU ASSELIN
8|10
Thuy’ Linh a 21 ans. Elle fait partie de la troisième génération de victimes de l’agent orange souffrant de malformation génétique. Née sans bras, Thuy’ Linh a terminé le lycée il y a deux ans. Elle a été hospitalisée de l'âge de 3 ans jusqu'à sa majorité.  MATHIEU ASSELIN
9|10
Aux Etats-Unis, l’enquête de Mathieu Asselin l’a également mené à la rencontre de personnes malades vivant près de lieux d’enfouissements illégaux ou encore d’agriculteurs (ici David Runyon et son fils), accusés par Monsanto d’utiliser des semences brevetées. MATHIEU ASSELIN
10|10
Monsanto : une enquête photographique de Mathieu Asselin fait aujourd’hui l’objet d’un livre, disponible aux éditions Actes Sud. MATHIEU ASSELIN