Nucléaire : le difficile exercice d'équilibriste de Nicolas Hulot

Le ministre de la Transition écologique a annoncé le report de l'objectif de réduction du nucléaire. Les défenseurs de l'environnement dénoncent un recul. Quelle sera la posture de Nicolas Hulot? Réponse avec Anne Bourse.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le ministre de la Transition écologique a annoncé le report de l'objectif de réduction du nucléaire ce mardi 7 novembre. "Nicolas Hulot se retrouve une nouvelle fois dans une position très inconfortable, pris une nouvelle fois entre ses propres convictions et son rôle de ministre numéro 3 du gouvernement", analyse la journaliste Anne Bourse. "Il n'y a qu'à voir la mise en image de cette annonce. Il peut paraitre savoureux de voir Nicolas Hulot lui-même expliquer ce recul d'une des promesses du candidat Emmanuel Macron".

Colère des écologistes

"Sans compter que ce mardi 7 novembre au soir, Nicolas Hulot doit faire face à la colère et à la fronde de ses propres amis écologistes, ajoute la journaliste. Il y a quelques semaines, Nicolas Hulot disait se donner un an pour tirer le bilan de son action au sein du gouvernement. Mais déjà, d'ici la fin de l'année, un autre dossier explosif arrive, celui de Notre-Dame des Landes, l'occasion certainement pour lui de vérifier, de tester la solidité de son contrat avec Emmanuel Macron."

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Hulot à l\'Assemblée nationale, à Paris, le 25 octobre 2017.
Nicolas Hulot à l'Assemblée nationale, à Paris, le 25 octobre 2017. (THOMAS SAMSON / AFP)