Les populations d'animaux marins divisées par deux depuis 1970

Dans son dernier rapport, le WWF affirme que les populations d'animaux marins, aussi bien des mammifères que des oiseaux, des reptiles et les poissons, ont chuté de moitié entre 1970 et 2012. Une étude effectuée grâce à une base d'observation de 5.829 populations appartenant à 1.234 espèces.

(La population des thons, maquereaux et bonites a chuté de 74% © MAXPPP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Si l'indice Planète Vivante des populations marines du World Wildlife Fund "a enregistré une régression de 49% entre 1970 et 2012", certaines des espèces concernées ont vu leur effectif fondre de près de 75%. Ainsi en Méditerranée, 89% des stocks sont épuisés. Et le rapport fait état d'un recul de 74% des effectifs de la famille englobant des poissons aussi prisés que le thon, le maquereau et la bonite.

Au niveau mondial, la consommation moyenne par habitant de poissons est passée de 9,9 kg dans les années 1960 à 19,2 kg en 2012.

(La chute des populations de poissons en 40 ans © WWF)

Globalement, "l'action de l'homme est à l'origine de ces tendances: de la surpêche et des industries extractives à l'aménagement du littoral et à la pollution, en passant par les émissions de gaz à effet de serre responsables de l'acidification océanique et du réchauffement des mers." Il y a aussi la pollution.

"Quand on a quelque chose comme huit millions de tonnes de plastiques chaque année dans les océans, ça ne fait pas de bien aux animaux marins" assure Isabelle Autissier, présidente du WWF-France
--'--
--'--