Les algues vertes ont envahi les côtes bretonnes

Indicateur des dérèglements environnementaux, ces algues peuvent être toxiques.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les algues vertes ont envahi les côtes bretonnes. Hillion (Côtes-d'Armor) est l'une des plus grandes baies de Bretagne. Ce site est une réserve protégée. Pourtant, à l'entrée de la plage, des panneaux préviennent de la présence d'intrus. "Il y en a de plus en plus et c'est sur toute la Bretagne. Le phénomène ne se rétrécit pas", explique André Ollivro, président de l'association "Sauvegarde du Penthièvre". 

Nouvelles filières 

Encouragée par les produits de l'agriculture intensive, la prolifération de ces algues est dangereuse. En pourrissant, elles produisent de l'hydrogène sulfuré, un gaz mortel à haute dose. Des entreprises veulent désormais les utiliser comme matière première pour fabriquer des pots de fleurs, des produits de beauté, des compléments alimentaires ou encore du plastique pour l'industrie.

Une nouvelle filière industrielle qu'il faut pour certains élus voir comme une opportunité. "On est en train de faire en sorte que cette charge devienne une solution d'un point de vue économique, mais aussi environnemental. On ne peut être que satisfait de voir le début de cette nouvelle ère", affirme Michaël Cosson, maire d'Hillion. Les associations écologiques de leur côté s'opposent à cette nouvelle voie. Pour elles, une seule priorité : celle d'éliminer les algues en changeant les pratiques agricoles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des engins traitent des algues vertes dans le site de traitement de Lantic (Côtes-d\'Armor), le 19 juillet 2010.
Des engins traitent des algues vertes dans le site de traitement de Lantic (Côtes-d'Armor), le 19 juillet 2010. (DAMIEN MEYER / AFP)