Cet article date de plus d'onze ans.

Le satellite SPOT 5 a été programmé pour obtenir dès jeudi et vendredi des images de la zone où s'est produit le séisme

L'Agence spatiale française va ainsi fournir aux équipes de secours sur place des images d'archives récentes, "une cartographie de référence" pour aider les populations touchées par le séisme.SPOT 5 a été programmé pour acquérir des images en couleurs à 2,5 m de résolution. Des images américaines de résolution métrique seront également fournies.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Vue satellite de l'ouragan Gustav qui avait fait des ravages en Haïti en août 2008. (France 2)

L'Agence spatiale française va ainsi fournir aux équipes de secours sur place des images d'archives récentes, "une cartographie de référence" pour aider les populations touchées par le séisme.

SPOT 5 a été programmé pour acquérir des images en couleurs à 2,5 m de résolution. Des images américaines de résolution métrique seront également fournies.

Les satellites radar de l'Agence spatiale européenne et des agences spatiales japonaise et canadienne doivent également fournir des images.

L'Agence spatiale française (CNES) assure le rôle de chef de projet pour la mise en oeuvre de la charte internationale Espace et catastrophes majeures, déclenchée à la demande de la Sécurité civile française et des Nations-Unies. Il s'agit de coordonner les acquisitions d'images satellites fournies par plusieurs des dix agences spatiales membres de cette charte.

"L'ensemble de la communauté spatiale s'efforce de produire des images de l'événement le plus rapidement possible pour soutenir les interventions des équipes de secours et ainsi venir en aide aux populations touchées", a précise le CNES dans un communiqué publié le 14 janvier. Dans l'attente de nouvelles images satellitaires, "les images d'archives les plus récentes de la zone d'impact" vont être traitées "d'ici à 24 h.

"La production des cartes de localisation précise des zones touchées, donnant un premier bilan des dégâts", a été confiée au Service régional de traitement d'image et de télédétection de Strasbourg, chargé également de traiter rapidement les images d'archives récentes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.