"Je suis bloqué en plein Paris par un bouchon" : la Journée sans voiture raillée sur Twitter

La circulation est interdite entre 11h et 18h, dimanche, à la quasi totalité des véhicules. Pour la première fois, toute la ville était concernée.

Des cyclistes passent à proximité des Champs-Elysées, lors de la troisième édition de la journée sans voiture, le 1er octobre 2017.
Des cyclistes passent à proximité des Champs-Elysées, lors de la troisième édition de la journée sans voiture, le 1er octobre 2017. (MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY / AFP)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La troisième édition de la journée sans voitures s'est tenue à Paris, dimanche 1er octobre. Pour la première fois, l'ensemble de la ville était concernée. La quasi totalité des véhicules était concernée par l'interdiction de circuler.

Il existait des exceptions. Seuls les bus, les secours, les taxis ou VTC et de rares véhicules de particuliers étaient autorisés à circuler, avec comme obligation de réduire leur vitesse à 30 km/h. L'accès aux centres de soins était autorisé en cas de rendez-vous à l'hôpital ou de cas exceptionnels, comme les accouchements. Les professionnels de soins médicaux, les titulaires de carte de stationnement pour handicapé et les professionnels devant effectuer une livraison – à condition de présenter un justificatif – étaient autorisés à rouler. Franceinfo a sélectionné des tweets de commentateurs qui ont probablement mal lus les règles de cette journée ou ont été victimes des restrictions de circulations.

Celui qui est resté bloqué dans les bouchons

Celui qui a compté 100 voitures

Celui qui a filmé le trafic près de l'Hôtel de ville

Celui qui témoigne photos à l'appui

Celui qui s'interroge en regardant par la fenêtre

Celui qui pense aux Franciliens

Celui qui a un point de comparaison