Environnement : un militant écologiste interpelle sur l'état des rivières en Isère

Dans la campagne pour les élections municipales, un jeune grenoblois a pris une initiative originale. Depuis quelques mois, il s'était déjà fait connaître en déposant sur des ponts des déchets récupérés dans les rivières.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est un pêcheur pas comme les autres. Sur le bord des rivières iséroises, Gaspard Forest ramasse des déchets depuis un an : sacs, médicaments, cotons-tiges, brosses à dents ou tampons hygiéniques... Il veut éliminer les plastiques qui infestent les cours d'eau. "On sait qu'il y a 80 000 tonnes de déchets plastiques par an qui échappent à nos systèmes de collecte. C'est-à-dire qu'ils vont dans la nature. Les gens n'ont pas conscience qu'il ne faut rien jeter dans les toilettes sinon ça peut finir dans le milieu naturel", alerte-t-il.

Sensibiliser les élus et les candidats

Le militant écologiste a décidé d'aller plus loin. Il a écrit le "pacte dépollution rivière". Son objectif est de sensibiliser les maires et les candidats aux prochaines élections municipales. Le projet lui a même permis d'être reçu par un conseiller de l'Élysée. "C'est un document dans lequel j'explique les raisons de la pollution, quelles sont les causes de la pollution des rivières. Et où je propose des solutions aux candidats aux municipales. Pour moi, l'Élysée c'est un coup de tampon", explique Gaspard Forest.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Des déchets plastiques en mer Méditerranée, près de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 30 mai 2019. 
Des déchets plastiques en mer Méditerranée, près de Marseille (Bouches-du-Rhône), le 30 mai 2019.  (BORIS HORVAT / AFP)