Environnement : ces plantes invasives qui asphyxient les rivières

Le changement climatique favorise le développement de certaines plantes, dont la jussie, qui prolifère sur les eaux, mais aussi dans les prairies.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le réchauffement climatique a des répercussions jusque dans les rivières françaises. Ainsi, on constate la prolifération de plantes invasives. Elles perturbent l'écosystème et, pour l'instant, il n'existe aucun moyen pérenne de les éradiquer. Dans la région de Saint-Dolay, dans le Morbihan, les eaux de la Vilaine sont calmes et peu profondes. La nature semble paisible, mais une plante recouvre d'un tapis compact la surface.

 Sur l'eau et dans les terres

 La coupable s'appelle la jussie, une plante originaire d'Amérique du Sud, importée au XIXe siècle pour décorer les bassins d'ornement. Dispersée dans les cours d'eau, elle s'est multipliée à l'infini. Elle fait fuir ainsi les poissons, qui n'ont plus d'endroits pour nicher. Ailleurs, dans les prairies humides, on retrouve aussi les fleurs jaunes de la plante, qui ne se développe donc pas uniquement dans l'eau. Et elle repousse très vite.

Le JT
Les autres sujets du JT
La rivière Ogooe traversant la forêt gabonaise près de Ndjolé (ouest du Gabon) le 14 juillet 2017.
La rivière Ogooe traversant la forêt gabonaise près de Ndjolé (ouest du Gabon) le 14 juillet 2017. (ISSOUF SANOGO / AFP)