Eau : gros consommateurs, gros payeurs !

Dans la foulée de la canicule qui a frappé la France, le gouvernement a dévoilé des mesures pour protéger les ressources en eau. La tarification progressive pourrait être étendue.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Demain, les économies d'eau pourraient devenir des économies d’argent. Le gouvernement souhaite généraliser la tarification progressive, mise en place dans toute la métropole de Nice (Alpes-Maritimes) depuis novembre 2017. Trois paliers existent : 0,82 euro le mètre cube pour une consommation annuelle de moins de 60 m3, 1,06 euro une consommation comprise entre 60 et 120 m3, et 1,25 euro le mètre cube au-delà. Le prix augmente donc de 52% entre le premier et le dernier palier.

Dispositif insuffisant pour certaines ONG

La mesure satisfait Hervé Paul, le maire de la commune de Saint-Martin-du-Var (Alpes-Maritimes), car elle encourage les économies d’eau : "Les mètres cube qu’on économise, ce sont les plus chers. Donc c’est incitatif", selon lui. Pour certaines ONG, ce dispositif est encore insuffisant, car l’usage domestique ne représente que 25% de la consommation française. La tarification pourrait également évoluer pour les agriculteurs et les industriels, selon le gouvernement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un dispositif d\'arrosage automatique sur le Champ-de-Mars à Paris, le 18 avril 2017.
Un dispositif d'arrosage automatique sur le Champ-de-Mars à Paris, le 18 avril 2017. (GILLES TARGAT / GILLES TARGAT / AFP)