Cet article date de plus d'onze ans.

Didier Le-Bret, ambassadeur de France en Haïti, a décrit mercredi soir sur France 2 une situation "épouvantable"

"Certaines rues sont jonchées de cadavres et (...) on voit apparaître une jambe, un bras, dans des tas de ferraille et de béton. C'est épouvantable", a-t-il témoigné au journal télévisé de 20h."Le peu de moyens dont disposait Port-au-Prince à travers son service de pompiers a été enseveli dès la première secousse", a-t-il ajouté.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Didier Le-Bret, ambassadeur de France en Haïti (France 2)

"Certaines rues sont jonchées de cadavres et (...) on voit apparaître une jambe, un bras, dans des tas de ferraille et de béton. C'est épouvantable", a-t-il témoigné au journal télévisé de 20h.

"Le peu de moyens dont disposait Port-au-Prince à travers son service de pompiers a été enseveli dès la première secousse", a-t-il ajouté.

"Il va falloir reloger (...) deux millions de personnes. Les gens sont dans la rue et vont passer la nuit dans la rue et maintenant certains d'entre eux, avec leur seule bonne volonté, cherchent à retrouver les cadavres sur les décombres", a dit Didier Le-Bret.

"J'ai traversé à pieds deux quartiers, l'un où se trouve la résidence de l'ambassade de France qui est totalement détruite et un autre quartier qui s'appelle le Canapé Vert, là où se trouve la résidence du président (René Préval) et je n'ai quasiment pas croisé une maison qui tenait", a-t-il ajouté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.