VIDEO. Deux ans après les premières installations, les compteurs électriques Linky provoquent toujours des tensions

Il y en a déjà plus de 7 millions dans l’Hexagone. Les nouveaux compteurs électriques Linky, plus "intelligents", font cependant l’objet d’une forte contestation dans de nombreuses communes françaises.  

Voir la vidéo
avatar
Brut.France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Depuis 2015, 7,3 millions de compteurs Linky ont été installés en France. Ces nouveaux compteurs électriques d’Enedis, filiale d’EDF, sont "communicants". Ils permettent de relever la consommation d’électricité sans l’intervention de techniciens. De plus, il est possible de connaître la consommation d’électricité en temps réel, ce qui devrait permettre de faire des économies d’énergie. 

Pourtant, deux ans après, ces compteurs continuent de rencontrer une forte opposition partout en France.

Les dizaines de communes et les centaines de citoyens qui continuent de s’y opposer assurent que ce n’est pas obligatoire. Le décret datant du 31 août 2010 rend obligatoire la mise en place de nouveaux compteurs, sans préciser toutefois le type concerné. Les détracteurs de Linky se saisissent donc du vide juridique qui flotte autour de ces compteurs. 

"Aucun danger" pour Nicolas Hulot

Parmi les critiques, les anti-Linky craignent en particulier que leurs données ne soient vendues ou récupérées lors de cyberattaques. Le directeur du programme Linky, Bernad Lassus, assure cependant que "les systèmes sont cryptés dans des zones spéciales et donc, je crois qu’on est bien protégé", tout en précisant que la protection des compteurs est en constante évolution. Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a lui-même changé d’avis sur l’installation de ces compteurs. Il a assuré vendredi 1er décembre qu’il n’y avait "aucun danger"

D’autres critiques concernent l’exposition aux champs électromagnétiques. Sur ce point, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) estime néanmoins que le risque est très faible. Linky émettrait en effet 120 fois moins d’ondes qu’un réfrigérateur et 800 fois moins qu’un grille-pain. 

Dans d’autres pays européens, notamment l’Italie, la Suède et la Finlande, la totalité des foyers est déjà équipée de ces compteurs intelligents depuis quelques années. En France, Enedis souhaite avoir remplacé tous les vieux compteurs en 2021.

Deux ans après, l’opposition aux compteurs électriques Linky est toujours vive
Deux ans après, l’opposition aux compteurs électriques Linky est toujours vive (BRUT)