Cet article date de plus de neuf ans.

Des rayonnements de plus de 3 millisieverts ont été mesurés dans l'urine de quinze habitants de Fukushima

C'est ce que rapporte le Japan Times, repris par lemonde.fr. Cette dose de radioactivité correspond à ce qu'un individu reçoit en moyenne en une année.Ces résultats confirment l'exposition aux irradiations internes en cas d'inhalation ou d'ingestion d'éléments radioactifs.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La dose de 3 millisieverts correspond en moyenn à ce qu'un individu reçoit en une année (AFP/GO TAKAYAMA)

C'est ce que rapporte le Japan Times, repris par lemonde.fr. Cette dose de radioactivité correspond à ce qu'un individu reçoit en moyenne en une année.

Ces résultats confirment l'exposition aux irradiations internes en cas d'inhalation ou d'ingestion d'éléments radioactifs.

La crainte des fruits, légumes et autres produits alimentaires en provenance de cette région du Japon est donc justifiée.

"Ce ne sera pas un problème si les habitants ne mangent pas de légumes ou d'autres produits qui sont contaminés", conseille Nanao Kamada, professeur émérite de biologie de rayonnement à l'université d'Hiroshima, qui a mené l'étude. "Mais il sera difficile pour les gens de continuer à vivre dans ces zones", prévient-il.

L'étude a été faîte auprès d'individus habitant le village d'Iitate et la ville de Kawamata, à 30 et 40 kilomètres de la centrale de Fukushima.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.