Bure : une manifestation contre l'enfouissement des déchets nucléaires dégénère

Hier, mardi 15 août, une manifestation contre l'enfouissement des déchets nucléaires à Bure (Meuse) a tourné à l'affrontement, après un face à face tendu entre gendarmerie et manifestants.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Une manifestation contre l'enfouissement des déchets nucléaires a dégénéré hier, mardi 15 août, à Bure (Meuse), entre forces de l'ordre et manifestants. À coup de gaz lacrymogène, les gendarmes ont tenté de repousser les manifestants. Deux gendarmes mobiles et une trentaine d'opposants ont été blessés dans ces affrontements.

Une première victoire

Pourtant, une heure plus tôt, l'ambiance était festive dans le village de Bure. Ces manifestants ne veulent pas que les déchets les plus radioactifs de France soient stockés ici, à 500 mètres de profondeur. Première victoire pour les opposants, l'autorité de sécurité nucléaire a récemment émis des réserves sur le projet. Étant donné les tensions sur place, la construction du site de Bure ne devrait pas débuter avant 2022.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'appel à manifester à tourner à l\'affrontement à Bure (Meuse), le 15 août 2017. 
L'appel à manifester à tourner à l'affrontement à Bure (Meuse), le 15 août 2017.  (Maxime Meyer / France 3 Champagne-Ardenne)