Vidéo Climat : une scientifique du Giec arrêtée lors d'une action de désobéissance civile en Suisse

Julia Steinberger, économiste et autrice du dernier rapport du Giec, a été arrêtée pour avoir bloqué un axe routier à Berne. Franceinfo l'avait interrogée il y a quelques semaines.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une action du mouvement écologiste Renovate Switzerland, le 11 avril 2022, à Lausanne (Suisse). (FABRICE COFFRINI / AFP)

Une scientifique en garde à vue une partie de la journée. Julia Steinberger, économiste et autrice du dernier rapport du Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec), a été arrêtée, mardi 11 octobre à Berne (Suisse), lors d'une action du collectif Renovate Switzerland, équivalent local du mouvement Dernière Rénovation. Elle a bloqué un axe routier avec d'autres militants écologistes, afin de réclamer la rénovation thermique des bâtiments, une mesure efficace pour lutter contre le réchauffement climatique.

"L'action civile non violente, c'est très important, parce que notre gouvernement n'agit pas et qu'il nous reste très peu de temps", a-t-elle glissé dans une vidéo tournée par l'association. Une autre vidéo, réalisée par un journaliste suisse, la montre en train de tenter de stopper un poids lourd qui continue d'avancer.

Après sa sortie de garde à vue, la scientifique a assuré qu'elle était "en sécurité". "Je ne fais pas cela par plaisir, mais par pur désespoir et terreur", a-t-elle ajouté sur Twitter. 

Ce n'est pas la première fois que Julia Steinberger participe à une telle action. Elle a récemment raconté à franceinfo pourquoi elle prend part depuis 2018 à ce type de manifestations avec Extinction Rebellion. "L'échec de la lutte contre le réchauffement climatique, je le constate dans toutes les sphères de la société, dans la science, les médias et la politique, a-t-elle expliqué. C'est le moment de passer à la désobéissance civile, les autres efforts ont échoué." Depuis le premier rapport du Giec en 1990, les émissions de gaz à effet de serre, moteur du réchauffement climatique, n'ont cessé d'augmenter.

"On rejette mon activisme et le Giec"

Lors de cet échange, la scientifique de 48 ans a également balayé toute critique sur son manque de neutralité. "J'ai des collègues économistes qui, un jour sur deux, disent qu'il faut plus de croissance et de productivité. Ces propos sont considérés comme étant neutres alors qu'ils sont d'un bord politiqueLa neutralité, c'est la protection du statu quo". Selon elle, cet engagement ne porte pas non plus atteinte aux travaux du Giec : "La plupart des personnes qui me reprochent mon activisme ne sont pas prêtes à écouter la science. On rejette mon activisme et le Giec en même temps, pas l'un à cause de l'autre".

La scientifique a également insisté sur l'histoire de l'activisme académique. Son père, le prix Nobel de physique Jack Steinberger, était engagé pour le désarmement nucléaire. Renovate Switzerland projette de multiplier les actions de blocage cet automne. Les sept personnes placées en garde à vue à Berne ont été relâchées quelques heures plus tard, a annoncé Renovate Switzerland sur Twitter.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise climatique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.