TotalEnergies : la commission d'enquête du Sénat demande au groupe pétrolier d'accélérer sa transition énergétique

Dans leur rapport présenté mercredi, les sénateurs souhaitent voir la compagnie devenir "un leader des énergies renouvelables et de la mobilité propre".
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le siège de TotalEnergies à La Défense, à Courbevoie (Hauts-de-Seine), le 28 juin 2023. (BENJAMIN POLGE / HANS LUCAS / AFP)

TotalEnergies est invité à mettre les bouchées doubles. La commission d'enquête au Sénat sur le groupe pétrolier lui demande d'accélérer sa transition énergétique, dans un rapport présenté mercredi 19 juin. "Les énergies renouvelables augmentent dans son portefeuille d'investissements, mais restent minoritaires par rapport à ses investissements dans le pétrole et le gaz", a déclaré le rapporteur du texte, le sénateur écologiste Yannick Jadot. TotalEnergies doit devenir "un leader des énergies renouvelables et de la mobilité propre", est-il écrit dans le rapport (PDF). 

"TotalEnergies n'est pas sur la bonne trajectoire (...) car il prévoit d'augmenter sa production de pétrole et de gaz de 2 à 3% jusqu'à la fin de la décennie", a rappelé Yannick Jadot. Ce passage aux énergies vertes est nécessaire pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et espérer atteindre l'objectif d'un réchauffement à 1,5°C par rapport à l'ère préindustrielle, fixé par l'Accord de Paris signé en 2015.

Une entrée de l'Etat au capital recommandée

Au-delà du groupe pétrolier, les membres de la commission ont dressé des recommandations à destination de l'Etat. "Notre pays doit proposer l'inclusion du gaz naturel liquéfié (GNL) russe aux produits énergétiques sous sanctions européennes et arrêter dès que possible ses importations de GNL russe", insiste le rapport.

La commission d'enquête a également suggéré que l'Etat entre au capital du groupe via une "action spécifique". Ce dispositif permettrait à la France d'avoir "un droit de regard" sur les évolutions de TotalEnergies "et potentiellement un droit de veto sur des décisions, comme le déplacement du siège social", a précisé Yannick Jadot. Cette proposition est justifiée au regard de "l'évolution de la structure de l'actionnariat de TotalEnergies", très tourné vers les Etats-Unis, "et de la nécessité d'accompagner une major européenne dans ses efforts de transition énergétique", précise le rapport.

Initiée en décembre par le groupe écologiste au Sénat, cette commission d'enquête est parvenue à achever ses travaux avec l'adoption à l'unanimité d'un rapport comprenant 33 recommandations à l'adresse de l'Etat. "Il y a six mois, qui aurait pu prédire que nous sortirions de cette commission d'enquête avec un rapport consensuel ?", a déclaré Yannick Jadot, en évoquant un texte "de compromis" qui "fait honneur au Sénat".


Depuis le XIXe siècle, la température moyenne de la Terre s'est réchauffée de 1,1°C. Les scientifiques ont établi avec certitude que cette hausse est due aux activités humaines, consommatrices d'énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz). Ce réchauffement, inédit par sa rapidité, menace l'avenir de nos sociétés et la biodiversité. Mais des solutions – énergies renouvelables, sobriété, diminution de la consommation de viande – existent. Découvrez nos réponses à vos questions sur la crise climatique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.