Cet article date de plus d'un an.

Les autoroutiers devront contribuer financièrement à la transition écologique, assure le ministre des Transports Clément Beaune

Le secteur des transports est le principal émetteur de gaz à effet de serre, responsables du changement climatique, en France.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le ministre des Transports Clément Beaune quitte l'Elysée à Paris, le 23 janvier 2023. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Les sociétés d'autoroutes devront "contribuer financièrement à la transition" écologique. C'est ce qu'assure le ministre des Transports Clément Beaune, dans une interview publiée vendredi 10 février dans Le Monde. En France, le secteur des transports est le principal émetteur de gaz à effet de serre, responsables du changement climatique, note le Haut Conseil pour le climat. "Nous en discuterons dans les prochains mois, sans aucun tabou, y compris sur le plan fiscal", a-t-il déclaré, sans plus de précisions. Il appelle aussi à court terme les sociétés à "utiliser leurs marges pour investir plus dans la transition écologique (bornes électriques sur toutes les aires, parkings de covoiturage...)".

Concernant le modèle des concessions qui arrivent à échéance à partir de 2030, Clément Beaune annonce que sera lancé "au printemps un travail public avec les parlementaires, des économistes, des organisations non gouvernementales, les sociétés d'autoroutes elles-mêmes, sur l'avenir des concessions". "Faut-il à l'avenir que la route finance encore la route, ou que les péages financent le transport ferroviaire notamment ? Il faut bâtir un autre modèle", selon lui. L'Autorité de régulation des transports a proposé en janvier à l'Etat de privilégier des contrats plus courts entre les sociétés d'autoroutes et l'Etat, pour laisser à ce dernier une plus grande marge de manœuvre, alors que les principales concessions – notamment Vinci, Eiffage et Sanef – arriveront à terme entre 2031 et 2036.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.