Le monde "est en train d'échouer" à atteindre les objectifs de développement fixés en 2015 par l'ONU, alerte Antonio Guterres

La guerre et le manque de financement ont enrayé les efforts pour atteindre les 17 objectifs de développement des Nations unies, qui incluent plusieurs mesures pour lutter contre le changement climatique, a averti le secrétaire général des Nation Unies.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, à New York, le 24 juin 2024. (JOHN LAMPARSKI / NURPHOTO / AFP)

"Notre incapacité à garantir la paix, à lutter contre le changement climatique et à relancer la finance internationale nuit au développement", a déclaré vendredi 28 juin le secrétaire général de l'ONU. En dévoilant le dernier bilan des progrès réalisés sur les 17 objectifs de développement durable adoptés en 2015 par les Nations Unies, Antonio Guterres a estimé que "le monde est en train d'échouer" dans cette mission. "Nous devons accélérer l'action en faveur des objectifs de développement durable, et nous n'avons pas un instant à perdre : seuls 17 % des objectifs sont sur la bonne voie", a-t-il ajouté lors d'une réunion à New York (Etats-Unis).

Parmi ces quelques signes d'espoir, le secrétaire général de l'ONU a cité la réduction des nouvelles infections par le VIH, l'accès croissant à internet et l'utilisation "en plein essor" des énergies renouvelables."Il faut multiplier la capacité de prêt des banques de développement pour fournir davantage de ressources pour l'action climatique et le développement durable", a appelé Antonio Guterres.

Des objectifs plombés par les guerres

Entre autres objectifs, les Etats membres se sont notamment engagés à améliorer l'accès à l'eau potable, ainsi qu'à mettre fin à l'extrême pauvreté et à la faim dans le monde d'ici 2030. Les guerres en Ukraine, à Gaza et au Soudan, les catastrophes climatiques qui se multiplient et l'augmentation du coût de la vie, entre autres, empêchent la réalisation de ces objectifs.

Mais "le refus de répondre aux besoins fondamentaux de tant de personnes est scandaleux et inexcusable", a déclaré Antonio Guterres, ajoutant qu'il est nécessaire de ramener la paix dans les conflits qui font rage à travers le monde et déployer des efforts pour une transition écologique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.