"L'empreinte Carbon(n)e". "Sans véhicule, c’est la certitude de rester au chômage" : quelles alternatives à la voiture en zone rurale et périurbaine ?

Chaque mois, franceinfo propose un nouveau rendez-vous au plus près de solutions mises en œuvre pour lutter contre le réchauffement climatique. Troisième étape : la Charente.

Article rédigé par
Théo Uhart et Xavier Allain - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Le véhicule de Midipile Mobility avec Benoît Trouvé, président de l'entreprise, à Saint-Michel (Charente), le 19 octobre 2022. (JULIE BLOC-LAINE / FRANCEINFO)

franceinfo est au plus près des préoccupations des Français, avec son nouveau rendez-vous L’empreinte Carbon(n)e, présenté par Frédéric Carbonne, chaque mois, dans une région de l'Hexagone. Objectif : être au plus près de solutions mises en œuvre pour lutter contre le changement climatique et ses conséquences.

Nos débats et invités :

Mercredi 19 octobre 2022, alors que se tient le Salon de l'Auto et que les constructeurs se lancent dans la voiture électrique "made in France", Frédéric Carbonne était près d'Angoulême (Charente) dans une usine pilote de fabrication de batteries électriques. Etienne Monin, lui, a fait le trajet vers Angoulême au volant d'une voiture électrique.

Comment implanter la voiture électrique en France, de sa fabrication à son utilisation ? Avec Yann Vincent, directeur général d'ACC (Automotive Cells Compagny), qui teste la production de batteries électriques à Nersac en Charente, en vue d'ouvrir une gigafactory dans le Nord, et Jean-Michel Bolvin, maire de Montmoreau et président du syndicat départemental d'électricité et de gaz de Charente.

Quelles alternatives à la voiture en zone rurale et périurbaine ?

Depuis l'atelier de Midipile Mobility, à Saint-Michel en Charente, L’empreinte Carbon(n)e a également rencontré des Charentais qui cherchent des alternatives à la voiture pour se déplacer en zone rurale et périurbaine, tels que le concepteur d'une voiture-vélo électrique ou une adepte du tout vélo pour elle et sa famille.

Avec Benoit Trouvé, président de Midipile Mobility qui va commercialiser ses premiers véhicules bas-carbone en 2023, Amandine Lafont, habitante de la périphérie d'Angoulême qui a fait le choix du tout vélo avec son mari et ses deux filles et Julien Gendreau, directeur d'Emmaüs à Ruffec, qui propose des solutions de mobilité aux demandeurs d'emploi notamment.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.