Canicule : doit-on craindre le pire à l'avenir ?

Publié
Canicule : doit-on craindre le pire à l'avenir ?
franceinfo
Article rédigé par
S. Piard, C. Gindre - franceinfo
France Télévisions

Depuis 30 ans, les épisodes caniculaires s'accélèrent à un rythme inquiétant. Le dérèglement climatique est au cœur des débats.

Plusieurs épisodes de chaleur ont émaillé la France depuis 1947, où 34°C avaient été relevés à Paris, et où les habitants de la capitale se baignaient pour se rafraîchir quelque peu. En 1976, la chaleur avait fait des victimes : 4 000 personnes avaient perdu la vie. Comme dans chacune des canicules, les gens cherchaient alors à se refroidir comme ils le pouvaient. Ces canicules frappaient régulièrement en pleine période estivale, durant les mois de juillet et d’août, mais ce n’est plus forcément le cas aujourd’hui.

Près de 15 000 personnes décédées lors de la canicule de 2003

Si à l’époque, de tels phénomènes étaient plutôt rare, les vagues de chaleur prennent de l’ampleur et cela devient quasiment habituel sur le territoire français. Entre 1947 et 1989, neuf épisodes caniculaires avaient été dénombrés, contre pas moins de 34 entre 1989 et 2020. Ces vagues successives font des victimes, comme lors de la canicule de 2003 où près de 15 000 personnes étaient décédées face aux températures démentielles constatées. Cela devrait s’amplifier à cause du dérèglement climatique, et la fin du siècle pourrait être très chaude.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.