L'UE prend l'urgence climatique au sérieux

L'UE apparaît comme le seul espoir des défenseurs du climat. La nouvelle patronne de la Commission européenne a promis 1 000 milliards d'euros. Sa première mesure pourrait concerner une taxe carbone aux frontières de l'UE.

FRANCEINFO
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Depuis des mois, des jeunes se mobilisent dans la rue ou dans les lieux de pouvoir comme au Parlement européen. Ils veulent rappeler aux élus que l'urgence climatique est d'abord une question de volonté politique et que le compte à rebours est commencé.

Pacte vert européen

Ursula von der Leyen, la nouvelle présidente de la Commission européenne présente à la COP 25 en Espagne, présentera son "pacte vert durable avec des investissements de 1 000 milliards d'euros durant la prochaine décennie" dans quelques jours pour réaffirmer la position de leader de l'UE sur le climat.

Mobiliser les institutions européennes, les États ou les banques privées pour financer transition climatique, sur le principe, tout le monde est partant, mais en pratique, le niveau d'ambition diffère d'un pays à l'autre. De son côté, le Parlement européen a décrété symboliquement l'état d'urgence climatique.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

La ministre de la Défense allemande, Ursula von der Leyen, avant un Conseil des ministres à Berlin (Allemagne), le 15 juillet 2019.
La ministre de la Défense allemande, Ursula von der Leyen, avant un Conseil des ministres à Berlin (Allemagne), le 15 juillet 2019. (TOBIAS SCHWARZ / AFP)