Environnement : la consommation mondiale de charbon repart à la hausse

Malgré les émissions de CO2 qu'il génère, le charbon est toujours plébiscité par des pays du monde entier.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La Pologne a signé l'accord de Paris sur le climat, pourtant, l'hôte de la COP24 mise toujours sur le charbon. Dans le pays, le secteur emploie 100 000 personnes. "C'est un trésor, s'il n'y avait pas de charbon, il n'y aurait pas de travail. Si nous fermions les mines, tout s'effondrerait autour", confie un ouvrier. En Pologne, plus de 80% de l'électricité provient de cette énergie fossile bon marché. Une nouvelle centrale géante de 1 000 mégawatts est même en chantier ; la dernière a promis le gouvernement. L'Allemagne voisine a décidé de sortir du nucléaire en 2022. Dans ce contexte, le charbon reste une pierre angulaire de sa politique énergétique. 40% de l'électricité allemande est produite grâce au charbon, contre 30% pour les énergies renouvelables.

Les géants américains et chinois

L'Amérique non plus n'a pas l'intention de se passer du charbon. En 2017, Donald Trump annonçait qu'il allait "remettre [ses] mineurs au travail". Si la Chine avait promis de lever le pied sur le charbon, des images satellites compilées par une ONG démontrent qu'une deuxième tour de refroidissement est apparue dans une centrale en 2018. Après trois années de déclin, la consommation mondiale de charbon est repartie à la hausse. Cette énergie est responsable à elle seule de 45% des émissions mondiales de CO2.

Une centrale au charbon à Wilhelmshaven (Allemagne), le 26 novembre 2018. 
Une centrale au charbon à Wilhelmshaven (Allemagne), le 26 novembre 2018.  (MOHSSEN ASSANIMOGHADDAM / DPA / AFP)