Climat : la fonte de l'ouest de l'Antarctique jugée irréversible

Sous l'effet du réchauffement climatique, la fonte des grands glaciers de l'ouest de l'Antarctique s'accélère. Ils contiennent assez d'eau pour faire monter les océans d'au moins un mètre. C'est ce que montre deux études à paraître. Les projections de hausse du niveau de la mer du GIEC devraient être révisées à la hausse.

(La fonte des glaciers de l'Ouest de l'Antarctique s'accélère © REUTERS| NASA)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

 Un "point de non-retour " a été atteint dans le recul des glaciers de la mer d'Amundsen estime Eric Rignot, un glaciologue de l'université de Californie à Irvine et de la Nasa,  principal auteur de la première de cette première étude qui va paraitre dans la revue Geophysical Research Letters.

Ces glaciers contiendraient suffisamment d'eau pour faire grimper le niveau des océans de 1,2 mètre. Et ils fondent plus vite que ne le prévoyaient la plupart des scientifiques. A un point tel que selon lui, "l'effondrement des masses de glace de cette partie de l'Antarctique paraît ainsi être irréversible."

La deuxième étude est parue dans la revue américaine Science. Et elle s'est concentrée sur le glacier Thwaites. Large de 120 km, c'est le plus massif de l'Antarctique occidental. Un glacier qui devrait disparaître d'ici quelques siècles, faisant monter le niveau des océans de près de 60 centimètres.  Il perd déjà par endroit plusieurs mètres d'altitude par an.