Chaque Français consomme l'équivalent de 352 mètres carrés de forêt par an selon le premier calcul de l'empreinte forêt

L'association Envol Vert, en partenariat avec le WWF, publie le premier calcul de l'empreinte forêt, sur le même modèle que l'empreinte carbone.

Une vue aérienne de la déforestation en Amazonie brésilienne.
Une vue aérienne de la déforestation en Amazonie brésilienne. (CARL DE SOUZA / AFP)

Chaque Français consomme l'équivalent de 352 mètres carrés de forêt par an pour ses besoins quotidiens en alimentation, carburant, mode ou cosmétique, d'après le calcul de l'association Envol vert, en partenariat avec le WWF, révélé par franceinfo jeudi 8 novembre. C'est ce que l'association nomme "l'empreinte forêt", à l'image de l'empreinte carbone, et qui est calculée pour la première fois.

>>>> Pour calculer votre empreinte forêt, vous pouvez cliquer sur ce lien.

"Les principaux produits qui impactent notre empreinte forêt sont la volaille, les œufs, les produits laitiers et le porc", détaille Boris Patentreger, le co-fondateur de l'association Envol vert. 352 mètres carrés par Français, ce qui équivaut à la surface de deux terrains de tennis de forêt tropicale, seraient ainsi coupés chaque année. Pour près des deux tiers de cette surface (64%), il s'agit de faire pousser du soja afin de nourrir les animaux d'élevage.

Le latex vient du caoutchouc qui est issu de l'hévéa. D'ici 2025, le taux de déforestation dû à l'hévéa sera à peu près similaire à celui dû à l'huile de palmeBoris Patentregerà franceinfo

Loin derrière le soja, les chaussures en cuir ont aussi un fort impact sur l'empreinte forêt. "L'élevage bovin en Amérique du Sud est la principale cause de déforestation de la région et les produits issus de ces élevages sont à la fois la viande, plutôt consommée localement, mais également le cuir, qui est exporté au niveau international", poursuit Boris Patentreger. Viennent enfin l'huile de palme, principalement pour nos carburants, puis le papier, le café, et le caoutchouc, qui sert à la fabrication de pneus, mais aussi pour les préservatifs et les gants en latex.

Pour l'association Envol Vert, le but de cette empreinte forêt est d'inciter les consommateurs à se poser des questions sur leurs achats et d'orienter le gouvernement alors que sa politique de lutte contre la déforestation importée est attendue.