VIDEO. En Inde, l'heure du déconfinement a sonné pour des milliers de bébés tortues

En groupe, les petits reptiles ont pu se diriger dans la mer sans encombre.

BRUT
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La scène se déroule sur une plage de l'État indien d'Odisha : des milliers de tortues âgées de quelques heures ou jours ont pu se précipiter dans la mer. Autrefois cimetière des tortues olivâtres, ces milliers de tortues tout juste écloses ont pu se frayer un chemin dans la mer grâce au confinement dû au Covid-19.

Un peu de répit

La plage de Rushikulya est l'une des rares colonies de ponte où cette espèce menacée laisse ses œufs chaque année pour incuber dans la chaleur du sable. Mais l'augmentation constante de l'activité humaine ici est devenue une préoccupation majeure pour les écologistes et le département des forêts de l'État. En temps normal, une grande partie des œufs sont dévorés par des animaux errants ou sont pris dans des filets de pêche.

Mais en 2020, le confinement a permis à quelques 300 000 tortues de pondre ici avec davantage de sécurité. Les tortues viennent généralement sur la plage la nuit pour pondre leurs œufs mais avec le confinement, elles ont pu profiter d'une plage désertée en journée. Les œufs ont éclos en 45 à 60 jours.

VIDEO. En Inde, l\'heure du déconfinement a sonné pour des milliers de bébés tortues
VIDEO. En Inde, l'heure du déconfinement a sonné pour des milliers de bébés tortues (BRUT)