One Ocean Summit : un sommet pour protéger nos océans

Publié Mis à jour
One Ocean Summit : un sommet pour protéger nos océans
Article rédigé par
Leslie Cadiou - franceinfo
France Télévisions

Protéger la haute mer et lutter contre l'invasion du plastique, c'était la volonté du One Ocean Summit. Leslie Cadiou, journaliste à France Télévisions, fait un point sur les avancées de ce sommet. 

Le premier engagement qui a été pris, c'est de créer une coalition internationale pour un traité de la protection de la haute mer en 2022. "La haute mer ce sont les eaux internationales et cela représente près de la moitié du globe", précise Leslie Cadiou. Autre engagement, celui de 14 pays qui s'engagent à renforcer la lutte contre la pêche illégale. Enfin, 22 armateurs rallient le nouveau label Green Marine Europe. "C'est un label qui implique d'agir très concrètement sur des points très précis pour garder ce label comme le bruit sous-marin, les émissions atmosphériques polluantes ou encore le recyclage des navires", ajoute la journaliste à France Télévisions. 

L'Unesco va cartographier les fonds marins 

Les pays présents au One Ocean Summit veulent lutter contre la pollution plastique et pour cela les banques européennes vont investir quatre milliards d'euros d'ici 2025 pour lutter contre ce fléau. Pour rappel, neuf millions de tonnes de plastiques sont déversés dans les océans chaque année. Pour mieux protéger les océans, il faut mieux les connaître, l'Unesco s'engage à cartographier 80% des fonds marins d'ici 2030.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.