Montagne d'Or : le projet de mine d'or en Guyane est-il enterré ?

Le projet minier de la Montagne d'or dans la forêt amazonienne continue de diviser et oppose industriels et écologistes. Emmanuel Macron ne soutient plus les chefs d'entreprises. 

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Au cœur de la forêt amazonienne, en Guyane, quelques baraquements, des ouvriers prêts à exploiter la plus grande mine d'or à ciel ouvert de France. C'est une bataille à 3 milliards d'euros entre écologistes et industriels qu'Emmanuel Macron ne soutient plus. Il a estimé, lundi 6 mai, que le projet n'était pas acceptable. Depuis le début, le projet divise et depuis plusieurs années son promoteur vante les promesses d'une création d'emplois dans une région qui compte 22% de chômeurs. 

Manœuvres politiques 

"On prévoit de créer 750 emplois directs et pendant la phase de construction cela pourrait aller jusqu'à 900 personnes", expliquait en 2017 Pierre Paris, président de la compagnie minière de la Montagne d'or. Mais ce qui inquiète la population locale, ce sont les rejets de cyanure, une substance chimique très polluante utilisée pour extraire l'or. Pour les associations de défense de l'environnement, les annonces d'Emmanuel Macron sont une manœuvre politique à quelques jours des élections européennes. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militaires et gendarmes participent à une démonstration d\'interception de pirogue clandestine, le 16 avril 2009, lors d\'une séance d\'entraînement pour lutter contre l\'orpaillage clandestin en Guyane.
Des militaires et gendarmes participent à une démonstration d'interception de pirogue clandestine, le 16 avril 2009, lors d'une séance d'entraînement pour lutter contre l'orpaillage clandestin en Guyane. (JODY AMIET / AFP)