Cet article date de plus de deux ans.

Réserves d'Emmanuel Macron sur le projet de "Montagne d'or" en Guyane : "Il en a mis du temps"

Le projet controversé d'extraction d'or en Guyane "Montagne d'or" n'est en l'état "pas compatible" avec les ambitions écologiques, selon Emmanuel Macron. Des annonces "à prendre avec des pincettes", a réagi l'opposant au projet Christophe Pierre sur franceinfo.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Vue aérienne du camp de la "Montagne d'Or", en Guyane, à 181 kilomètres à l'ouest de Cayenne. (JODY AMIET / AFP)

"Il en a mis du temps" a déploré sur franceinfo lundi 6 mai Christophe Pierre, représentant des Jeunesses Autochtones opposées au projet de "Montagne d'or" en Guyane, alors qu'Emmanuel Macron a affirmé plus tôt que ce projet controversé de mine n'était "pas compatible" avec les ambitions de protection de la biodiversité qu'il venait de fixer.

>>> À lire aussi : Aires protégées, plastique, gaspillage… Emmanuel Macron annonce des mesures pour la biodiversité après le rapport de l'ONU

"Les annonces faites par le gouvernement, on les prend avec des pincettes", a d'abord réagi l'opposant. "On ne saute pas de joie parce qu'il [Emmanuel Macron] en a fait beaucoup des annonces, et ne les a pas toujours tenues."

Mais surtout, Christophe Pierre reproche au président de la République de ne pas agir suffisamment contre l'extractivisme : "La Guyane représente 50% de la biodiversité de la France à elle seule et l'extractivisme en Guyane menace 300 000 hectares de forêt amazonienne donc il ne suffit pas de dire non à un projet mais il faut empêcher l'extractivisme. Il faut aller beaucoup plus loin que la Montagne d'or."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Industrie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.