Projet de mine d'or en Guyane : entre promesse économique et désastre écologique, les habitants sont divisés

Une mine d'or envisagée en Guyane fait débat. La plupart des ONG de défense de l'environnement dénoncent ce projet "Montagne d'Or", mais beaucoup d'élus et d'habitants sur place misent sur les 750 emplois à venir.

Des militants du collectif Or de question en Guyane.
Des militants du collectif Or de question en Guyane. (CAPTURE D'ECRAN FACEBOOK / OR DE QUESTION)

En Guyane, le projet de méga-mine d'or appelé "Montagne d’or", divise la population. Situé à l'ouest de la collectivité territoriale unique d'Outre-mer, il va entraîner la déforestation de 800 hectares de forêt amazonienne et fait l’objet d’un débat public jusqu'au 7 juillet. Entre besoins en emplois et impacts sur l’environnement de la mine, les positions sont tranchées. 

"Là, c'est une manifestation contre le projet de la Montagne d'or", indique Claire, une militante du collectif Or de question qui distribue des tracts dans une cité sensible de Cayenne. "Vous avez envie que vos enfants travaillent dans cette mine ?", lance-t-elle aux passants. "C'est le travail qui va développer le pays !", lui répond l'un d'eux. La jeune femme a du mal à convaincre ceux qui pensent à la création annoncée de 750 emplois. 

Des promesses d'emplois verts non tenues

Pour l'association Or de question comme pour la plupart des ONG environnementales, il faudrait plutôt parier sur le tourisme vert en Guyane. Mais, cet argument agace le maire de Roura, une commune proche de Cayenne. "Il y a 10 ans, on m'a promis des emplois verts avec le Centre européen de la biodiversité à la place d'un projet de moindre envergure sur Roura, se souvient David Riché. 10 ans plus tard : zéro emploi vert. Aujourd'hui, on nous ressert le même repas."

Certains disent non au projet "Montagne d'or" et on nous promet ces mêmes emplois verts. Moi, je n'y crois plus.David Riché, maire de Rouraà franceinfo

David Riché, le maire de Roura en Guyane.
David Riché, le maire de Roura en Guyane. (LAURENT MACCHIETTI / FRANCEINFO)

L'emploi est la raison principale du soutien de nombreux élus à ce projet de mine d'or plutôt qu'à l'or vert de la forêt. En Guyane, le taux de chômage des jeunes avoisine les 40%.

Le projet de mine d'or en Guyane fait débat : un reportage d'Anne-Laure Barral
--'--
--'--