Les mesures écologiques du gouvernement : "C'est vraiment de la mesurette", juge Corinne Lepage

Emmanuel Macron et Elisabeth Borne ont dévoilé mercredi 12 février un plan pour lutter contre le changement climatique. L'ancienne ministre de l'Environnement Corinne Lepage le juge très insuffisant sur franceinfo. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Corinne Lepage invitée sur franceinfo (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Le gouvernement a annoncé mercredi 12 février des premières mesures en faveur de l'écologie et de la biodiversité, lors d'un Conseil de défense écologique. Par ces annonces, le président de la République veut marquer "un tournant vert" pour lutter contre le changement climatique et s'y adapter.

"C'est vraiment de la mesurette", a réagi mercredi 12 février sur franceinfo l'avocate Corinne Lepage, ancienne ministre de l'Environnement et présidente du Rassemblement citoyen-Cap21. "Dans le même temps, on continue à déconstruire le droit à l'environnement", souligne Corinne Lepage. "Vous avez une loi de simplification administrative présentée au Parlement il y a trois jours dans laquelle on veut supprimer de manière très large les enquêtes publiques, réduire le champ des études d'impact, faciliter la vie des industriels. Tout cela est totalement incohérent."

Le gouvernement a annoncé notamment mercredi la création de quatre nouveaux parc naturels régionaux (PNR). "C'est très bien de faire des PNR", admet Corinne Lepage, "mais cela ne préserve rien. Cela n'empêche pas l'Etat d'autoriser Calcia à aller faire des horreurs dans le Vexin" (une cimenterie qui projette d'étendre une carrière à Brueil-en-Vexin, dans les Yvelines).

Ce n'est pas très cohérent

Corinne Lepage

à franceinfo

"Le président est au Mont-Blanc", où Emmanuel Macron doit annoncer jeudi 13 février des mesures de protection du massif, "et dans le même temps il autorise une autoroute, l'A412, dont on n'a absolument pas besoin, qui va aboutir dans un cul-de-sac, qui part de Thonon-les-Bains, dans cette région extrêmement fragile", pointe Corinne Lepage.

L'avocate voit "une seule chose intéressante" dans les annonces du gouvernement, "quand enfin on commence à parler d'adaptation au changement climatique. C'est très important", insiste Corinne Lepage qui tempère : "Ce n'est pas parce qu'on s'adapte qu'on accélère sur le plan de la réduction des émissions de gaz à effet de serre et de l'efficacité énergétique".

Des symboles pour faire oublier les sujets qui fâchent 

Corinne Lepage résume les mesures faites par Emmanuel Macron et la ministre Elisabeth Borne : "C'est une très bonne communication. Cela fait partie des quatre ou cinq sujets dont le président de la République a dit hier qu'il allait s'emparer pour tenir le coup jusqu'à la fin du quinquennat, pour ne pas aborder les sujets de fond et les sujets qui fâchent."

"Dans la vraie vie, souligne l'ancienne ministre, nous assistons à une déconstruction systématique par ce gouvernement, depuis deux ans et demi, du droit de l'environnement. On veut faire croire aux Français qu'on va faire des choses. En fait, on ne met pas un centime, pas un personnel en plus. On prend des mesures qui ne gênent personne. Pendant ce temps-là, on déconstruit scientifiquement ce qui gêne les lobbys industriels."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.